Enregistrement d’EGER (Hongrie le 23 août 2007)

Brejo Santo Le 23 août dernier, au terme de sa tournée Hongroise, l’Orchestre opal Sinfonietta donne son ultime concert à Eger.

Jouée sous une température avoisinant les 30° C, cette prestation est l’une des plus réussies. Pour essayer de trouver un peu de fraîcheur, les fenêtes sont grandes ouvertes sur la rue. Quelques engins bruyants passent à proximité…,

Après une Ouverture de le Dame Blanche bien enlevée et une Pavane de fauré toute en nuance (bientôt sur le site), le silence se fait…

Tenant son violon à la main, Guillaume Barli fait son entrée. La Fantaisie Andine, en présence du compositeur Juan Carlos Grupalli, déroule son hymne aux Andes et à l’Amérique.

Place à la Musique !

Place à l’Inca !

Puis, Gabriela Ungureanu s’installe au piano. L’émerveillement pour le public et les musiciens se poursuit dans une très belle interprétation du deuxième concerto de Camille Saint-Saëns

1er mouvement :

2ème mouvement :

3ème mouvement

Martin Diaz nous écrit

« J’ai énormément de travail !… » nous confie-t’il. Mais il ajoute, « jamais je n’abandonnerai le piano, sinon mon âme mourrait ! »
Chargé de la culture et des événements culturels dans sa chaîne d’hôtels de Buenos Aires, notre ami Martin Diaz poursuit une carrière riche en réalisations.
Il ne nous oublie pas.
Jouera bientôt un Grieg, accompagné par l’orchestre « San Martin ». « Comme vous voyez, le souvenir à San Martin ne m’abandonne pas ! ».
Puis il cite Opal Sinfonietta : « J’espère avoir été un petite pierre dans la construction de l’orchestre », évoquant ses nombreuses participations, à Etaples, Le Portel notamment avec le 2ème concerto de Beethoven.