Jeff Manookian

Le chef d’orchestre international, Jeff Manookian a été invité à Boulogne pour célébrer le 10e anniversaire de l’orchestre symphonique Opal Sinfonietta. C’est aussi un effet heureux du jumelage avec la Plata qui procure trois concerts Franco-Argentins

<img939|left>

Pour consacrer le jumelage de Boulogne avec la Plata. Opal Sinfonietta a invité son fondateur (J-C. Grupalli), le quintete Escualo de la Plata et le chef d’orchestre Jeff Manookian.

Trois concerts en juillet avec Jeff. Dont deux à venir : à l’église Saint Michel (le 11), à Aix en Issart (le 18).

<img940|center>

http://pressvercors.com/?zdorovo=kad-et-o-rencontres&b58=3a « Le son que j’attendais »
Succès pour le premier concert donné à Saint Pierre (le 4), »Ce fut une délicieuse expérience pour moi » commente Jeff Manookian, « car je peux créer avec l’orchestre une œuvre qui se construit au fur et à mesure ». Une expérience qu’il apprécie car il ne connaît des orchestres lors de ses tournées qu’il ne dirige qu’une fois. ‘Alors je ne fais que passer ». Ici il apprécie la constance des relations qui se sont créées. Et le premier concert du 4 juillet lui a apporté des satisfactions : « l’orchestre et le chœur m’ont donné le son que j’attendais ». Un compliment dans la bouche de ce perfectionniste très doué.

<img941|center>

Américain des USA, il dirige depuis trois ans l’orchestre de la Province de Tucuman (Ouest d’Argentine). Il influence la politique artistique de la province. Il fait alterner les opéras, les ballets et la musique symphonique. Ses dons pour la musique le font exceller dans trois domaines, la direction d’orchestre, le piano, la composition. Le quatrième domaine est à l’avantage des élèves de la province auxquels il dispense son enseignement.

http://vedantaiowa.org/?makrosyt=juneau-hookup&7ea=c2 Le piano

Il connaît parfaitement l’œuvre de Gershwin, et compose régulièrement. Il aime à rappeler sa découverte de la musique lorsqu’il avait 4 ans. Son grand-père lui avait donné un piano (« un monstre » dit-il avec tendresse fort du recul des années). Et son premier professeur fut son cousin. Mais assurément une muse veillait sur son destin et il intègre rapidement une classe spécialisée.

<img943|left>

Les années passent et il devient au piano l’élève de Gladys Gladstone (élève et disciple d’Arthur Schnabel, de John Browning, de Jerome Lowenthal et de Leon Fleisher. Ses études avancées lui permettent de se présenter à un concours à l’âge de 13 ans. Il étonne le jury qui lui décerne le premier prix. Les années suivantes le confirment dans cette première place. « Je me rappelle du programme du premier concours ! Je devais jouer une étude de Liszt, un prélude de Rachmaninov, une suite de Bach ».

trios en cadiz Gershwin

Je suis familier des œuvres de Gershwin, je lis ses partitions originales. J’en ai retrouvé une partie de quatre minutes de la main même de l’auteur. Evidemment inconnues de tous les publics. Lors du concert du 11 juillet, ce moment musical sera interprété dans l’église Saint Michel.

<img942|center>, <img944|right>

La composition

Pendant ses études il se sent attiré par la composition. Son professeur, sagement, lui conseille « d’attendre au moins qu’il soit reçu à l’Université ». Ce qui n’est pas du goût du jeune élève impatient qu’il est. Jeff Manookian passe de longues heures à la bibliothèque de l’Université et explore les ouvrages qui traitent de cet art. Il avait déjà écrit un concerto pour piano alors qu’il avait 10 ans ! Après ses lectures, et à 16 ans il écrit un concerto pour flûte. Cette œuvre retient d’abord l’attention de la flûtiste d’un orchestre de jeunes qui le soumet à son chef. Il fut décidé de jouer le concerto. Déjà une première émotion, mais le chef… alors qu’il entame les premières mesure interrompt le concert et invite Jeff à diriger à sa place et lui transmet sa baguette ! « Je n’avais jamais fait çà… pourtant je me tirais parfaitement de ce défi ! ». Faut-il préciser que cette année là il gagna le concours de composition ?

Le tour du monde

Jeff Manookian, parallèlement, poursuit une carrière de concertiste. Il a animé les pianos de nombreuses salles à travers le monde : Paris, Bruxelles, Vienne, Prague, et dans d’autres pays : USA, Mexique et Amérique du Sud. Et tout naturellement on comprend que l’Arménie soit une de ses destinations préférées. En 2010 il espèrel a Chine. Mais cette année… Boulogne !

Les boulonnais auront la chance, grâce à Opal Sinfonietta, de l’entendre en l’église Saint Michel samedi 11 juillet à 21 h 00. Il jouera Gershwin (avec les quatre minutes originales). Il dirigera l’orchestre à Aix en Issart le samedi 18 juillet (à partir de 21 h 00). Un privilège que goûteront les amateurs et amoureux de la musique.

<img945|center>

Dimanche 17 août 16h00 Concert

L’Opal Sinfonietta a de nouveau rendez-vous avec l’église Notre Dame de Calais, le Concert est prévu à 16h00, le Dimanche 17 août 2008.

au Programme :

Concerto pour flûte de Vivaldi, Soliste Germain Bonnart

Caro mio ben de Giorgano, Matha Von Flotow, Ténor Marc Schneider

Rinaldo de Haendel, Sposa son, dispressata de Vivaldi, Soprano Nathalie Hoyer

Concerto pour Alto de Stamitz, Soliste Frédéric Bara

L’église Notre-Dame historique en fête du 7 au 17 août

voici l’article paru dans la Voix du Nord du 5 août dernier

Depuis que l’Association pour la mise en valeur du patrimoine architectural du Calaisis (AMVPAC) l’a reprise en main, l’église Notre-Dame retrouve progressivement sa splendeur. À partir de jeudi, l’association organise une semaine dédiée à l’église : « Notre-Dame en fête ».

Lorsqu’en 2001, pour la première fois, l’Association pour la mise en valeur du patrimoine architectural du Calaisis décide de fêter les cérémonies du 15 août, l’église Notre-Dame n’avait plus été ouverte au public depuis soixante-quatre ans. Certaines de ses sculptures et de ses retables vieillissaient depuis des années dans les caves du musée, l’église avait besoin d’une sérieuse rénovation. Pour Dominique Darré, le président de l’association : « Les travaux entrepris depuis six ans sont inévitables. Il était temps de bouger et de faire revivre ce monument prestigieux. » Après de vaines tentatives depuis 1945, l’association a enfin trouvé les moyens nécessaires pour effectuer une véritable restauration. Pourtant, cette dévotion n’est animée par aucune motivation catholique. « Nous travaillons dans la neutralité religieuse, uniquement dans un objectif de restaurer le mobilier, les orfèvreries, les tableaux et les pièces d’art », précise Dominique Darré.

Cette année encore, comme chaque année depuis sa création en 2001, l’association accueille le public en juillet et en août.

Du jeudi 7 au dimanche 17 août, elle organise « Notre-Dame en fête », une semaine d’expositions et de concerts autour de Notre-Dame. Une messe sera célébrée. Des visites guidées et virtuelles de l’église sont aussi proposées. •

> « Notre-Dame en fête », du 7 au 17 août, de 14 h à 17 h 30. Expositions permanentes, visite de l’église et virtuelle pour la partie interdite au public, soirée Grzybowski le 14 août à 20 h, messe le 15 août à 10 h 30, concert Opal Sinfonietta le 17 août à 16 h.

Entrée libre et gratuite. Renseignements www.amvpac.com, Dominique Darré Tél : 06 72 10 16 56.

Opal Sinfonietta au Golf de Wimereux

Dimanche 10 août, l’orchestre, en formation réduite, a présenté un programme très appréciéQuelques 200 personnes ont assisté à la cérémonie de remise des prix du Golf de Wimereux. L’Orchestre créa la surprise de la journée. Au son de l’Aigle Noir, La Mer, Oblivion …, l’évènement prit une dimension plus festive.

Le public se laissa entraîner et parfois se mit à chantonner sans retenue.

Un beau final pour les organisateurs de la semaine spéciale.
Un grand merci pour l’accueil réservé à l’Orchestre.

Prévu à l’extérieur, le vent fort qui souflflait ce dimanche après-midi contraint un repli à l’intérieur



Les Nuits Féériques d’Aix en Issart

Au Programme:

Messe des Pêcheurs de Villerville de gabriel Fauré et André Messager, avec la Chorale de Marie-Catherine Honvault,

Concerto pour flûte de Vivaldi, Soliste Germain Bonnart

Extraits du Concerto pour Alto de Stamitz, Soliste Frédéric Bara

Caro mio ben de Giorgano, Matha Von Flotow, Ténor Marc Schneider

Rinaldo de Haendel, Soprano Marie-Catherine Honvault

Sposa son dispressata de Vivaldi, Soprano Brigitte Devrière

Le mariage de Céline Gennequin

Céline Gennequin est une jeune altiste de l’Orchestre. Pourtant, elle fait partie des membres fondateurs : ce groupe de musiciens qui, en 1999, autour de Juan Carlos Grupalli, créèrent l’Opal Sinfonietta.

Depuis toutes ces années, ses liens ont été très réguliers et très forts, Céline participe activement à toutes les manifestations.

Elle est également active au sein du talentueux et gracieux pupitre d’altistes où règnent chaleur, bonne humeur et soilidarité.

Le 30 août prochain, à 16h15, en l’Eglise St Nicolas de Boulogne/mer, elle épousera Jocelyn Fauquet

L’Orchestre Opal Sinfonietta est invité par Céline et Jocelyn à donner l’aubade musicale lors de la célébration religieuse et à assister au vin d’honneur qui s’en suivra. C’est avec plaisir et joie que tous les membres répondent à cette invitation.


Sophie Iwanicki vice championne de Picardie

Sophie est une violoniste très assidue de l’orchestre.

Mais elle a aussi d’autres passions.

Avec quelques amis, elle a fondé le groupe « Persono non gros tas », ce groupe réjouira les spectateurs de la fête de la Musique le 21 juin prochain sur la grande place de St Quentin. Il jouera les vedettes américaines puisque la scène sera mis à sa disposition à partir de 21 H.

Sophie est aussi une sportive accomplie, elle s’est dernièrement placée deuxième au championats régionaux de Picardie de Judo.

La voici prise en photo aux côtés de Marie-Claire Restoux, championne olympique à Atlanta et championne du Monde en 1995 et 1997.

Inauguration de la Salle des Sports d’Hesdin Labbé

Cela faisait plusieurs mois qu’il en était question, c’est maintenant une certitude, la date et lieu ont été trouvés.

La Municipalité d’Hesdin Labbé, par l’intermédiaire de son Maire M. Pochet, souhaite donner du relief aux cérémonies liées à l’inauguration de leur nouvelle salle de Sport (salle aussi consacrée à la Culture).

Vendredi 27 juin 2008, à l’occasion de ces festivités, l’Orchestre Opal Sinfonietta est invité à présenter un concert inaugural. Cette prestation est offerte à la population locale et des environs. Elles sera réalisée sous les auspices et le soutien
– du Conseil Général du Pas de Calais,
– de la Communauté d’Agglomération du Boulonnais
– de la Commune d’Hesdin Labbé.

le programme

« Musique pour tous : Valses, tangos et chansons françaises »

– Ouverture de Nabucco de Verdi
– Pays Mystique d’Egypte de Kételbey
– la Princesse Czarda d’E. Kalman
– Le train sifflera trois fois
– Totally Tango de P. Martin
– La Mer de Charles Trénet
– Il est 5 h Paris s’éveille de J. Dutronc
– Rêve de Valses d’O. Straus
– Oblivion d’Astor Piazzolla par Claire Saison, violon,
– Valse des Les Patineurs d’E Waldteufel, orchestration F. Bara,
– Tango Argentina d’E. Rosse,
– Ma Liberté de G. Moustaki,
– Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach