Le Directeur Musical

carrión de calatrava conocer chico Bernard SCHNEIDER, né à Abbeville, France, en 1956, de père alsacien et de mère allemande, il grandit dans une famille de neuf enfants, tous musiciens. A peine âgé de 7 ans, il entra au Conservatoire de sa ville natale. Ses cours de formation musicale furent prodigués par les Maîtres Albert Laurent, pianiste, compositeur, et André Bourdon, compositeur, ancien directeur du conservatoire Militaire de Musique de Ruel Malmaison. Ce sont les Professeurs Pierre Troude du Conservatoire National Régional d’Amiens, disciple du célèbre Paul Bazelaire, et Jean-Michel Chrétien de l’Orchestre National d’Ile de France qui lui enseignèrent le violoncelle. Plusieurs fois primé en violoncelle au concours Bellan à Paris, il crée le groupe de musique de chambre Allegro. En 1977, il obtient ses prix de classe supérieure en instrument et en formation musicale. Il pratique, durant deux années successives, la Viole de Gambe au sein du Festival de Musique Baroque d’Amiens.

En 1999, Pierre Hautecoeur, chef d’orchestre et musicologue, lui fait rejoindre l’Orchestre Opal Sinfonietta, il lui propose d’en prendre la direction en juillet 2000. C’est avec cet orchestre qu’il déploie ses qualités de directeur musical : analyse, direction, organisation. Il se perfectionne dans la direction au contact de René Castelain, Chef d’orchestre de l’armée de l’air, Marc Lajouanique, chef d’orchestre, Jean-Philippe Vanbeselaere, Michel Nierenberger. La Confédération Musicale de France lui décerne sa plus haute distinction nationale de Directeur de Société Musicale options Orchestre Symphonique et Orchestre d?Harmonie. Et la Sorbonne lui attribue une licence en Musicologie.

Parallèlement à cette activité, il prend part à la vie d’autres ensembles : Ensemble Orchestral de la Côte d’Opale, Orchestre de chambre de Roger Grémont, quatuor SNCF sous le parrainage de l’Orchestre National de Lille, quatuor Grupalli.

En septembre 2008, sur invitation de musiciens argentins, il dirige l’orchestre Estudio de La Plata. D’une dizaine d’instrumentistes en 1999, l’Opal Sinfonietta comporte aujourd’hui plus de cinquante musiciens, son rayonnement musical s’est développé jusqu’aux capitales régionales du Nord de la France (Lille, Amiens, Calais, Boulogne/Mer) et à l’étranger comme Zweibrücken (Allemagne). Buenos Aires, Tucuman, La Plata, San Nicolas de los Arroyos, Tafi Viejo et Conception (Argentine, août 2006, juillet 2010 et août 2016), Montevideo (Uruguay, juillet 2010) Budapest, Szolnok (Hongrie 2007).

De formation musicale française, Bernard Schneider ambitionne de porter haut et loin l’art de son pays. Il emporte l’adhésion des musiciens et du public grâce à son enthousiasme, sa générosité et ses qualités musicales.