Jean-Paul Fournier, musicien bien connu des Boulonnais, est décédé

Jean-Paul Fournier faisait partie de plusieurs ensembles musicaux dont l’orchestre d’harmonie de Boulogne.

Jean-Paul Fournier faisait partie de plusieurs ensembles musicaux dont l’orchestre d’harmonie de Boulogne.

C’est une bien triste nouvelle qu’ont apprise les musiciens de la région dimanche 19 décembre. Jean-Paul Fournier, Ocumare del Tuy membre de plusieurs ensembles musicaux, est décédé à son domicile. Il avait été auparavant masters szukam dziewczyny tekst professeur de Russe et avait enseigné au Lycée Mariette.

C’est en 1986 qu’il rejoignit http://ambatogokoweit.com/?mikster=site-de-rencontre-turc-gratuit-en-france&d79=d3 l’orchestre d’Harmonie de Boulogne-sur-Mer pour y jouer du tuba. À l’occasion, il savait aussi utiliser ses talents d’accordéoniste, de guitariste ou de trompettiste.

Il s’associa aussi à la vie d’autres groupes musicaux : la Lyre de Condette, l’orchestre Opal Sinfonietta. Excellent musicien, doué, et doté d’une belle oreille musicale, il pouvait aisément s’intégrer dans n’importe quelle formation.

Et il n’était pas rare de le retrouver aux côtés de chorales bien connues dans le secteur (la chorale Chante Joie, Chanter Happy.) ou dans d’autres petites formations.

À l’Orchestre d’Harmonie de Boulogne-sur-Mer, pour lequel il resta très fidèle durant toutes ces années, il constituait, avec d’autres musiciens, le socle très solide du « noyau dur » de cet ensemble.

Jean-Paul Fournier aimait également chanter, promouvoir le folklore russe, sans délaisser les « classiques » du carabin, tout en n’atteignant jamais la vulgarité. Il possédait un humour élégant, raffiné, décalé et surprenant. Il démontrait beaucoup d’empathie envers les autres.

Une maîtrise parfaite de la langue de Molière

Souvent sollicité pour sa connaissance du Français et sa grammaire, il aimait rire et jouer des mots et des usages de la langue de Molière.

Maîtrisant toutes les règles du Bescherelle, il n’hésita pas à interpeller, avec le concours de la Voix du Nord, l’ancien maire du Portel pour sa détermination à dénommer sa commune de Le Portel. « Non Monsieur le Maire, on va au Mans et pas à Le Mans, on va donc au Portel et non à Le Portel  » écrivait-il. Ce débat ne semble pas encore clos.

« Cultivé, Jean Paul était une personne joviale, très, trop sensible, attachante, souvent discrète… Nous regretterons l’ami, l’homme de bonne compagnie…  » déclare Philippe Beaujard, ancien président de l’Orchestre d‘Harmonie, conseiller municipal délégué de Boulogne-sur-Mer.

Jean-Paul Fournier a été incinéré jeudi 23 décembre au crématoire de Réty. Nous adressons à sa famille nos condoléances.