LUC BONNAILLIE

Luc BONNAILLIE a brillé lors du dernier concours international des Jeunes Chefs d’Orchestre de Besançon: malgré son jeune âge, il s’est qualifié pour la phase finale parmi 300 candidats de tous les pays.
Ce prestigieux concours a révélé dans le passé de nombreuses gloires internationales. Luc, n’en doutons pas, est au début d’une belle carrière.

Luc Bonnaillie, 22ans, a obtenu le certificat de direction d’orchestre au CRR de Lille en 2009 (CRR : Conservatoire à rayonnement régional).
S’il a déjà de nombreux titres : le DEM (Diplôme d’Etudes Musicales) obtenu au Conservatoire de Boulogne, une licence en musicologie (en 2010), il travaille la pratique du violon et du piano en troisième cycle au conservatoire de Lille.

Parallèlement, il étudie l’analyse musicale et l’écriture, il a reçu son prix au CRR de Lille, cette année, dans ces deux disciplines.

Et en septembre 2011, après la réussite du concours d’entrée, il intègre la classe d’analyse du Conservatoire National de Musique de Paris.


Il s’est illustré en parvenant à obtenir une place de finaliste au 52ème Concours International de jeunes chefs d’orchestre de Besançon 2011.

Luc Bonnaillie confie : « En ce qui concerne la direction d’orchestre, j’ai commencé en 2007 et j’ai la chance depuis cette époque de travailler avec Jean-Sébastien BEREAU. J’ai obtenu mon certificat de direction d’orchestre au CRR de Lille en 2009.

Je joue en orchestre au conservatoire à Lille sous la direction de chefs tels que Eric Deltour, Scott Sandmeier, Vincent Barthe ».

Luc Bonnaillie fourmille de nombreux talents : chef d’orchestre, pianiste et violoniste, musicologue. Rigoureux et doué, une carrière prometteuse s’ouvre à lui.

Marc SCHNEIDER

Né en 1983, dès son plus jeune âge, il est inscrit au Conservatoire de Musique de Boulogne/mer. Son premier instrument est le violoncelle, Jean-Luc Vidal lui donne ses premiers cours. Il poursuit sa formation musicale dans cette école.

Après avoir achevé son cursus universitaire dans le tourisme, il se dirige vers la musique et change d’instrument pour se consacrer désormais au chant, étudiant également la composition et la direction d’ensemble vocaux.

En 2005/2007, classe de chant d’Isabelle Debaere, conservatoire de Boulogne/mer.
2007/2008 : classe de chant de Mme Matsuda, cantatrice d’origine japonaise, professeur de renom, cours privés,
2008/2011 : classe de chant de Jean-Philippe Courtis, célèbre basse, conservatoire national régional d ‘Amiens. en juin 2010, il obtient son DEM, et entre en cycle supérieur.

Violoncelliste dans l’orchestre Opal Sinfonietta, Choriste dans divers chœurs et chorales (Bononia, Chœurs des théâtres de Boulogne et de Calais, chœur Musicaa d’Amiens, ..). En 2009, il rejoint le chœur national « à Cœur Joie ».

Plusieurs fois sollicité comme soliste, il se présente en 2010 et en 2011 accompagné par l’Orchestre Universitaire de Picardie à Amiens, Abbeville, St Quentin … avec des airs d’opéra français, et par l’orchestre Opal Sinfonietta à Boulogne/mer, Buenos Aires Montevideo … dans une interprétation poignante de Ballada para un loco.

Il interprète le rôle du Comte Roméro dans l’opéra « Annie Millionnaire d’un soir » de Frédéric Bara, prestation unanimement remarquée.

L’école de Musique de Montdidier fait appel à lui pour prendre en charge la classe de chant. Il dirige le choeur CONDETAE CANTORES.

Sa voix de Ténor, ensoleillée et puissante, lui permet de se distinguer au cours des concerts où il se présente en soliste.

ISABELLE FLIEGER

… mais aussi dentellière. site rencontre gratuite en le cheylard LE PIANO

Isabelle a trois ans et demi. Elle entend sa maman jouer sur une merveilleuse machine. « C’est un piano » lui dit-elle. Les doigts d’Isabelle effleurent le clavier, les notes la ravissent. Le désir vient, et les premières leçons de la maman, professeur, commencent.

Le temps passe, l’assiduité aussi, le désir de faire toujours mieux, Viennent alors la découverte des grands auteurs, et aussi les ritournelles. la musique est une n’est-ce pas.

Et viennent les premiers émois des auditions, des examens, et les premières réussites. Lauréate des concours de piano Nerini, Léopold Bellan… Puis la voici premier prix au conservatoire supérieur de musique de Paris.

Cette Touquettoise partage son temps entre les concerts, l’enseignement, les récitals. Attirée par toutes les musiques elle excelle aussi dans les musiques de jazz et les musiques actuelles.

http://covid-innovation.fr/?kontrolnarobota=cherche-femme-madagascar&94f=7e LA DENTELLE

Tout en gardant le piano au plus près d’elle , Isabelle découvre la dentelle. Elle a ses entrées à la Cité Internationale de la Dentelle à Calais. Elle y est experte, et présente sur tout le territoire national de nombreuses conférences et formations.

drogas no namoro ISABELLE PROMUE CHEVALIER

Le ministère de la Culture lui a décerné la médaille des Arts et des Letttres lors d’une récente promotion.

CONCLURE

Isabelle Fliger est une artiste au sens noble du mot, artiste de coeur, de passion et de talent, maîtrisant parfaitement son art.

Enrique Brescia Aragon

ENRIQUE BRESCIA ARAGON, Pianiste

Après avoir effectué ses études en Uruguay, sous la direction de Nibya Mariño et d’Eliane Richepin, il obtient son diplôme de Professeur de Piano.
En 1969, il est lauréat au Concours International de Piano de Montevideo. Ensuite, Enrique Brescia Aragon donne plusieurs concerts en Amérique Latine.

Sélectionné au concours national du Service Officiel de Télévision et Radiodiffusion -S.O.D.R.E-, il participe à Buenos Aires à un Stage avec Claudio Arrau et Rafael De Silva. Des concerts sont présentés à Rosario de Santa Fe. Il se distingue par son interprétation du concerto N°23 de Mozart et N°1 de Chopin.

Une bourse de l’Ecole de Piano « Claudio Arrau », placée sous la direction de Rafael de Silva, lui est accordé pour perfectionner ses études à Paris, il reçoit également l’aide du Ministère de la Culture uruguayen.
A Paris, il bénéficie de l’enseignement et des conseils de professeurs et pianistes renommés tels que Maria Tipo, Nikita Magaloff, Magda Tagliaferro, Camille Heuclin, Aldo Ciccolini et autres.

Invité par la pianiste niçoise Magda Brard et le violoniste Tibor Katona, il participe aux festivals de musique de Nice et Monte-Carlo.
Actuellement, il enseigne le piano à Paris, et propose divers récitals et concerts en France et en Europe.

Jeff Manookian

Pour mieux le connaître rendez-vous le 4 juillet à St Pierre et le 11 juillet à St Michel Jeff Manookian

Chef d’Orchestre
« Mannookian est un excellent chef d’orchestre » écrit le journal United Press International après son concert avec l’orchestre Symphonique National du Chili. Le musicien américain d’origine arménienne reçoit des critiques très élogieuses comme chef d’orchestre, compositeur et pianiste.
Chef d’Orchestre
Le Los Angeles Times : « Manookian se présente comme un chef d’orchestre complet »….
« Jeff Manookian est un musicien chevronné et un chef d’orchestre doué » affirme le journal Asbarez (Californie, USA), après avoir dirigé l’Orchestre Symphonique de Pasadena. Les nombreux succès de Manookian l’amènent à conduire de nombreux orchestres et chœurs internationaux comme the Armenian Philarmonic Orchestra, l’Intermountain Clasical Orchestra (USA) ………. Le Salt Lake Tribune (Utah,USA) : « Manookian a dirigé avec sa ferveur et son élégante énergie ».

A présent, Manookian est le Directeur et chef d’orchestre de l’Orchestre de la Province de Tucuman(Argentine). En plus des concerts symphoniques, il dirige des opéras et produit des ballets.

Compositeur
En tant que compositeur, Manookian recueille des critiques très élogieuses sur la scène internationale. Le journal arménien Aravot déclare « Manookian : le second Khatchaturian ». Ses compositions sont publiées par Warner Brothers Publications et CCP/Belwin. Ses œuvres sont fréquemment interprétées par des solistes internationaux de renom, des orchestres, des chœurs, et des orchestres de chambres.
Bénéficiaire de nombreuses commandes, Manookian est primé plusieurs fois dans des concours internationaux de composition, tel que : le Prix Frederick Delius, l’Association de compositeurs de Barlow… Sa technique de compositeur par le Los Angeles Times : « Manookian a répondu à l’appel universel de la musique avec un style raffiné et exaltant ». Les studios Albany, 4 Tay, MMC, et les studios Tantara produisent et commercialisent les enregistrements des œuvres de Manookian. L’American Record Guide (EEUU), écrit, « c’est un musicien à multiples facettes et cela se ressent dans la multitude de ses compositions ».

Pianiste
Manookian se distingue dans le monde entier comme pianiste-soliste, il remporte des concours internationaux, comme le concours international de piano dl’Aram Khachaturian (New- York – USA). « Il est extraordinairement doué : incisif, démontrant intelligence et contrôle… avec des compromis techniques et artistiques » indique le Deseret Morning News (Utah,USA).
Manookian s’est présenté avec succès au Hall Merkin de New- York, Kenndy Center of Washington D.C., Bösendorfer Saal à Vienne (Autriche), Teatro do Cultura Artística à Saõ Paulo (Brésil), et dans bien d’autres endroits , en Amérique du Sud, en Europe, aux Etats Unis et en différents endroits d’Asie. A Lima, au Pérou, la Prensa commentait, « le pianiste américain a programmé des œuvres des grands maitres, il les a joués avec ardeur et beauté ».

NATHALIE HOYER

L’illustration de la passion.Nathalie Hoyer est peut-être bien l’illustration de ce que peut la passion. Amateur pure elle découvre le violoncelle lorsqu’elle a 8 ans. Plus tard elle se prend d’amour pour le chant.

Soprano, elle exploite sa voix dans les meilleures partitions. Elle fréquente le conservatoire de Boulogne et en toute logique approfondit ces deux arts. Le violoncelle avec Jean-Luc Vidal ; le chant avec Isabelle Debaere, ce qui lui apporte une médaille d’argent.

Entre répétitions et concerts elle enseigne le dessin technique dans les classes CAP et BP des métiers du bâtiment.

Questionnée sur ses préférences elle répond « J’ai un penchant à différents styles et à de nouvelles expériences, il y a tant à découvrir dans la Musique ».

Nathalie Hoyer sera à Marck en Calaisis à la salle de sports, le vendredi 29 mai 2009. (voir  » actualités « ). elle interprétera ; Wolfgang Amadeus Mozart, Les Noces de Figaro : Duo « Sul Aria », avec Marie-Catherine Honvault. Puis de C. M. Von Weber, Der Freischutz : « kommt ein Schlanker Bursch ».

Frédéric BARA

Audomarois d’origine, Frédéric Bara, quadragénaire, dédie sa vie à la musique…Frédéric BARA

…dédie sa vie à la musique

et plus particulièrement au violon. Il débute ses études musicales à l’Ecole Nationale de Musique de Saint-Omer. De retour à Lille, il obtient le diplôme de fin d’études d’écriture au Conservatoire de Lille.

Cette formation lui ouvre les vastes perspectives de la musique.

Séduit par l’Alto, la beauté de sa sonorité, sa puissance, il se consacre à cet instrument. Il intègre rapidement la classe d’alto de Paul Hadjaje, alto solo de l’Opéra de Paris. Plusieurs prix couronnent sa pratique : 1er prix et Prix d’Honneur au Conservatoire National de Région de Versailles.

Frédéric Bara obtient son diplôme de professeur, il est inscrit sur la liste d’aptitude du CNFPT. Il enseigne le violon et d’alto dans les écoles de musique de Lille-Lomme et Fâches-Thumesnil. Grace à ses qualités de pédagogues, les classes d’ensemble à cordes de ces écoles lui sont confiées.

Sa passion pour la Musique le conduit à participer à de nombreux ensembles orchestraux, partout, ses qualités musicales, ses compétences sont reconnues :
• Nouvel Ensemble Instrumental du Conservatoire National Supérieur de PARIS soliste à l’Orchestre symphonique de Douai,
• Soliste à l’Orchestre des Musiciens d’Europe.

Il est aussi responsable de l’Orchestre des Jeunes du Nord-Pas-de-Calais.

Auteur de plusieurs compositions, opéras et musique de chambre, ses œuvres sont souvent jouées. Une de ses compositions « Fantasia » a été jouée à Desvres le 3 octobre 2009 à l’occasion du 10e anniversaire de la chorale « Les Voix du Caraquet ». On l’entendra au Portel le 29 novembre 2009.

Il participe régulièrement aux activités musicales sur la Côte d’Opale et s’est produit en Argentine, accompagné par l’orchestre de la Plata, notamment en septembre 2008.

Gabriela Ungureanu en concert à Szolnok le 6 octobre

Une suite de la tournée hongroise 2007 de l’Opal Sinfonietta
„Aba-Novák” bérlet műsora:
Helyszín: Aba-Novák Kulturális Központ Liszt Ferenc Hangversenyterme

1. 2008. október 6. hétfő 19.00
Évadnyitó hangverseny

Vezényel: Bali József

[http://www.szolnokiszimfonikusok.hu/aktualis.html->http://www.szolnokiszimfonikusok.hu/aktualis.html]

à lire sur le site de l’orchestre symphonique de Szolnok, Gabriela a joué lundi 6 octobre 2008 le concerto de Grieg, sous la direction de Joseph Bali.

Félicitations à gabriela!

Claire Saison

Claire Saison participe régulièrement aux activités d’Opal Sinfonietta.


Elle a accompagné notre formation en Argentine (sept concerts) en 2006, et en Hongrie (quatre concerts) en 2007. Récemment, c’était à la Pentecôte 2008, avec ses compagnons musiciens d’Opal Sinfonietta elle s’est fondue dans le Kammerorchester de Zweibrücken. Mais ses qualités de soliste on ému les rédacteurs de deux journaux :
Le  » Pfälzicher Merkur  » fait mention de Claire Saison et commente : »a joué avec tendresse et passion « à propos de son interprétation du Printemps de Vivaldi (C’était le 13 mai 2008)
Die Rheinpfalz mentionne l’ensemble orchestral : (l’orchestre à) « bien joué Bach avec fraîcheur et dynamisme ». « Tonnerres d’applaudissements pour cette interprétation gaie, bien rythmée ».

Le parcours musical

Quel fut donc le chemin musical parcouru par Claire Saison ? Elle a commencé par des cours particuliers avec Patricia Reibaud à Paris (voir son site). Elle est ensuite admise au conservatoire de Lille où elle obtiendra une médaille d’or et un premier prix de musique de chambre. Elle se perfectionne à Lille et participe aux activités de l’orchestre du conservatoire. Avec cet orchestre elle jouera le concerto de Brahms sous la direction de Jean-Sébastien Berau à l’opéra de Lille.
Changement de décor. On retrouve Claire Saison au conservatoire de Saint Maur-des-Fossés. Elle y glane une médaille d’or. L’enseignement qu’elle pratique désormais lui vient de l’école de professorat de Caen.
Elle participe aux répétitions et concerts de l’orchestre National de Lille et d’Opal Sinfonietta.

Sylvie Voirin, guitariste

Sylvie Voirin est une musicienne atypique .


A l’âge où d’autres se laisseraient couler des jours tranquilles en s’occupant de leur famille, leur maison, leur travail…, en plus de toutes ces activités, elle décide d’apprendre la musique.

Elle entre à l’Ecole Nationale de Musique de Boulogne et obtient en un temps record de nombreuses distinctions en guitare classique :
– Juin 1999 fin de second cycle
– Juin 2003 DFE mention très bien
– Juin 2004 Médaille d’argent.

Sylvie Voirin fait connaissance avec l’Orchestre Opal Sinfonietta en mars 2004 avec lequel elle fait ses débuts sur scène. Depuis, plusieurs projets communs les ont associés (Journée de la Femme, Unicef, jumelage, nuits féeriques d’aix en Issart..).

Dernièrement, à l’Eglise Saint-Michel de Boulogne, en compagnie de l’orchestre de Chambre de Zwreibrucken et Opal Sinfonietta, elle a ébloui le public par son interprétation du concerto en ré de Vivaldi.

Parallèlement à ces occupations, Sylvie donne des cours particuliersr de guitare