AIDER HAÏTI AVEC LA CROIX ROUGE

Avec les autres associations, et avec la Croix Rouge de Boulogne, nous avons été sensibles aux conséquences cruelles du séisme qui a frappé Haïti. Il faut de l’argent !Dès l’origine, nous étions en assemblée, réunie pour les voeux du député-maire aux associations. La Croix Rouge était présente et lance sa proposition de « faire quelque chose » pour Haïti. Bien vite les associations concernées par la scène (danse, musique) se sont déclarées volontaires sans réserves.

http://hdluce.com/?krakene=donna-cerca-uomo-co&50c=09 Si peu de temps

En très peu de temps les unes et les autres ont bâti leur programme, Une coordination par la Croix Rouge de Boulogne, par l’équipe de Danièle Fauquet, présidente, a permis de couvrir les détails de la soirée de dimanche 31 janvier. En huit jours l’affiche a été créée, imprimée (merci SGB), placée dans les commerces. La presse a relayé l’événement (Voix du Nord, Semaine dans le Boulonnais), les Radios locales et régionales ont été informées. Quant au lieu, la salle Georges Brassens, c’est la mairie de Saint Martin-Boulogne qui la prêta avec tout son équipement. Une performance réussie par tous les acteurs de cette opération.

Vologda Présents

Nous étions présents à Georges Brassens, en formation complète. Opal Sinfonietta est passée à la fin de la représentation, seuls d’abord puis avec les chorales réunies. Un moment musical très apprécié. (Tangos, deux duos ( Alfredo et Violetta , de la Traviata , Verdi. Puis Sul Aria , des Noces de Figaro , Mozart. Les solistes, pour le premier duo étaient Marie Catherine Honvault et Jean-Marc Grosheitsch, pour le second, Brigitte Devrière et Nathalie Hoyer.

Kościan Fandango

La composition de Frédéric Bara fut jouée par l’orchestre. Ce Fandango déroute un peu par son commencement. très doux puis éclate dans sa danse qui laisserait à croire que la nuit et les danses s’éterniseront. Une composition à retenir. (On trouvera les commentaires dans un autre chapitre de notre site).

Choeurs

Avec les choeurs il y eût le touchant et fervent Ave Verum Corpus de Mozart et un vibrant chant des esclaves extrait de Nabucco , Verdi.

Nous n’étions pas seuls
Dans ce programme très éclectique, tout débuta pas les jeunes gens du Boulogne Génération Hip Hop . Dans leur exercice de street danse ils furent les champions, Leurs mouvements, leur gymnastique expressive tint le public dans l’admiration de leur performance.

Puis se succèdèrent sur la scène les Voix Amies dirigées par Armelle Ebel, Chor et Art Ballet , direction Cécilia Artigas, dans ses deux expressions, de chant et de tangos et de danse folklorique argentins. Encore Chante Joie direction Monique Lelong, et Chanter Happy , direction JM Grosheitsch.

Et une surprise musicale
L’orchestre des jeunes musiciens de la métropole lilloise, direction Frédéric Bara, avait rejoint notre orchestre. Cet ensemble de cordes a fait vibrer l’âme russe par des musiques qu’on puvait fredonner ( Kalinka, les yeux noirs… Plaine O ma plaine. ..).

Public nombreux
Deux cent vingt cinq spectateurs ont rempli la salle, et ont apporté ensemble le complément financier indispensable aux secours à Haïti. , La Croix Rouge de Boulogne, par cette action – qui n’est pas la seule – pense atteindre les 10.000 Euros. Les Boulonnais présents et les donateurs, qui se sont exprimés, suivront attentivement les progrès de la reconstruction de cette île et le réconfort apporté à ses habitants.